Mensonges sur un CV : comment les reconnaître ?

mensonges sur un CV

Beaucoup de candidats trichent avec leur CV. Heureusement, l’entretien est le moment idéal pour détecter leurs tromperies. Certaines techniques permettent de réaliser cette tâche subtile en toute subtilité.

Les mensonges sur un CV les plus fréquents

De nombreuses personnes procèdent à des modifications par rapport à leur diplôme. Il s’agit surtout du niveau achevé. Dans certains cas, certains osent même mentionner une formation qu’ils n’ont jamais suivie. Pour découvrir si la personne dit la vérité, il suffit de poser des questions sur le contenu des cours. Les questions allant dans ce sens sont particulièrement difficiles pour les individus qui mentent sur leur formation académique. Les mensonges sur un CV concernent aussi très souvent l’expérience professionnelle. En général, les périodes sont rallongées et les responsabilités sont inventées. D’autres osent même créer plusieurs années dans une compagnie où ils n’ont jamais travaillé. Dans ce cas précis, il n’y a qu’à questionner le candidat sur le contenu des missions réalisées et les résultats obtenus. En outre, les loisirs permettent d’en savoir un peu plus sur le candidat. Cet aspect peut révéler certains aspects de la personnalité. Il s’agit aussi d’une des parties où il y a le plus d’inventions farfelues. Il convient alors de faire particulièrement attention à cet élément.

Les astuces pour détecter les mensonges sur un CV

Les mensonges sur un CV coûtent chers aux entreprises. En effet, elles subissent de plein fouet les conséquences de ces fraudes. Il est donc primordial de les détecter. Pourtant ce n’est pas toujours évident. Afin de ne pas se faire duper, il faut commencer par traquer les éléments vagues. Cela englobe tout élément suspect concernant les dates et les compétences. Il ne faut pas hésiter à insister sur les zones d’ombres. Pour les recruteurs qui ont un peu plus de temps, il vaut mieux effectuer quelques recherches. Il suffit de comparer le CV en ligne sur une plateforme publique pour réaliser une comparaison. Ces sites sont très utilisées actuellement alors cette opération est souvent fructueuse. En ce qui concerne les compétences informatiques, imposer un test pratique est judicieux. Pour ce qui est des langues, le meilleur moyen de vérifier le niveau est de réaliser une conversation de quelques minutes.

Contacter l’ancien employeur

Entre autres, une autre astuce consiste à demander une recommandation venant d’un ancien employeur. C’est le meilleur moyen de s’assurer de l’authenticité de l’expérience. Il s’agit aussi d’une bonne occasion de découvrir les causes du départ de l’employé. En effet, il n’y a qu’à contacter le patron pour connaître les détails importants. Malheureusement, les responsables n’ont pas le temps de réaliser tout cela. Alors, se tourner vers un cabinet spécialisé peut s’avérer être une excellente alternative. Certains décident aussi de cacher le renvoi de leur ancien travail. Ils ne veulent pas révéler le motif de ce renvoi. Pour ne pas se faire attraper, ils changent la nature du contrat. En effet, ils mettent CDD au lieu de CDI. Face à cette situation, il est judicieux de demander directement les détails à l’ancien employeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *