Benchmarking : se lancé sur un marché avec les meilleures idées

benchmarking

Le benchmarking est une technique de marketing permettant d’aider les entreprises à rester compétitif. Il constitue d’un outil d’analyse comparative efficace pour étudier et analyser les pratiques des leaders dans son secteur d’activité. Le benchmark permet de trouver des bonnes idées pour percer sur le marché.

Qu’est-ce que le benchmarking ?

Le benchmarking est un outil d’analyse comparative utilisée pour comparer les pratiques mises en œuvre par les concurrents dans son domaine d’activité. L’analyse, l’étude et la comparaison des résultats obtenus permettent de trouver des bonnes idées pour percer un marché. La réalisation de cette technique marketing dure environ 4 à 6 mois. À l’issue de ce délai, l’entreprise peut s’inspirer des pratiques des leaders pour adapter leur stratégie et suivre les évolutions du marché.

L’entreprise peut effectuer 3 types de benchmarking :

  1. le benchmarking compétitif : une technique permettant de comparer ses produits et ses services avec ceux des concurrents ;
  2. le benchmarking interne : une approche qui permet de faire la comparaison des meilleures pratiques au sein de l’entreprise elle-même ;
  3. le benchmarking fonctionnel : une technique qui consiste à comparer les opérations avec les pratiques utilisées dans d’autres secteurs d’activité.

 

Le benchmarking peut être appliqué dans les différentes branches de l’entreprise comme la communication (améliorer la relation client…) et le marketing.

Comment faire du benchmarking ?

1ère étape :

La première consiste à réaliser une auto-évaluation sur les performances de l’entreprise. Il consiste généralement à faire un inventaire de la structure en répondant à un questionnaire préétabli. Pour ce faire, il faut considérer les différents éléments de la société comme la logistique, la communication, la vente, la production et la maintenance. Le but de l’auto-analyse est de trouver les points à améliorer et de définir les forces et les faiblesses de la société.

2ème étape :

La deuxième étape du benchmarking consiste à choisir les entreprises auxquels comparer ses opérations et ses produits. Afin de trouver de bonnes idées pour percer dans un marché, le mieux c’est de trouver 3 à 5 leaders dans le secteur d’activité en question. Cette approche permet également de situer l’entreprise sur le marché et sa compétitivité.

3ème étape :

La troisième étape du benchmarking concerne la collecte d’informations. Il faut faire attention à collecter des données pertinentes et fiables. Pour cette étape, il est conseillé d’utiliser des sources officielles comme la presse et les autres sources jugées pertinentes. Dans le cadre d’un benchmarking concurrentiel, il est possible de collecter des informations sur le site de l’entreprise, les réseaux sociaux des professionnels (Linkedin), les avis des clients…

4ème étape :

La quatrième étape du benchmarking est l’analyse et la comparaison des données. Pour ce faire, il est conseillé d’importer les chiffres obtenus sur un tableau Excel et de réaliser des graphiques. Les résultats constitueront une base sur les décisions à prendre quant à l’amélioration de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *